La « fiction » du dimanche

Publié: 05/02/2012 dans course à pied, Entrainement, run, running
Tags:, , , , ,

La semaine a été rude et votre samedi soir arrosé. Vous décidez de vous vautrer dans votre canapé ce dimanche après midi, bien au chaud, devant le téléfilm d’ M6 en espérant secrètement vous endormir avant le premier quart d’heure. Le générique commence avec des noms d’acteurs allemands imprononçables. Vos paupières se font déjà lourdes.

Un dernier regard vous permet de lire le titre du film « Qui veux courir un marathon ménage ses chaussures ». Le titre pique votre curiosité au vif et vous gardez les yeux ouverts. A votre grand damne car c’est une série en plusieurs épisodes ! Malgré tout vous les regardez (sinon mon article tombe à l’eau)

Episode 1 – « Après une montée il y a une descente »

Le personnage principal la trentaine sportive s’adonne à son activité favorite : courir. Sa seule prétention est de battre ses propres records. Il court et il court et il court. Il participe à de nombreuses courses. Très « égocentriquement » il décide même d’en partager les récits à ceux qui voudront bien le lire sur internet. Tout est beau, il s’épanouit. Vient le temps de monter d’un cran le niveau et il s’inscrit sur un trail de 30km. Il fini non sans mal cette épreuve mais il est heureux. Le lendemain malgré quelques douleurs éparses dans les jambes qu’il appelle « courbatures » il va travailler. Mais une douleur plus vive persiste après 48h au niveau du genou. Très professionnellement il décide de se reposer et de ne pas recourir.

 

Episode 2 – Le déni

Une bonne semaine de repos, notre ami se porte bien et accompagne avec beaucoup de plaisir une amie qui reprend la course pour un footing tranquille. Dès les premiers mètres il sait qu’un truc ne va pas. Sa partenaire de course s’en inquiète mais il nit. Et les voilà qui partent pour un footing de 40min. Le douleur est là sur l’exterieur du genou mais il l’ignore. Le personnage principal est focalisé sur sa course du dimanche. Vous bondissez de votre canapé en apprenant cela, menaçant la télé de la main  » mais tu ne vas pas aller courir quand même » hurlez vous devant votre compagne/conjoint sidéré de votre entrain pour cette histoire, malgré vos injonctions d’éteindre votre poste il s’aligne sur un 10km en pensant bien approcher son record personnel. Ce qu’il fait ! Il bat même son temps précédent de quelques secondes ! Vous fêtez ça en même temps que lui, des larmes de joies emplissent vos yeux mais elles sont vite séchées par une musique inquiétante. Pétrifié vous regardez votre nouveau héros marcher et vous comprenez… il boite comme un vieux cheval malade. Mais il le cache, il serre les dents et rentre chez lui.

 

Episode 3 – L’implacable vérité

Nouvelle semaine de repos. L’acteur en profite pour préparer son plan pour le marathon de Paris. Vous constatez qu’il raye le « 12 semaines de prépa » et le remplace par « 10 semaines de prépa ». Vous saluez sa sage décision. Une semaine est passée. Le dimanche le malheureux est toujours au repos mais sa page facebook et son compte twitter s’affolent : il a neigé et c’est une déferlante de messages de runners joyeux, de photos de pas dans la neige qui inonde son écran. Il est fébrile, son regard fait le va et vient entre ses chaussures de courses et la neige à l’extérieur. Il va craquer vous le sentez… la tension est à son comble vous vous cachez les yeux… un silence assourdissant règne dans votre salon. Vous écartez les doigts pour voir ce qu’il se passe … HORREUR !!! le runner est là sous vos yeux en tenue de course…il s’élance le sourire aux lèvres sur la neige encore immaculée. Il est heureux vous le voyez…

Un instant..très court… pas plus de 5min vous oubliez tous les deux les épisodes précédents. La neige craque sous ses pas. La forêt est superbe.

Et là c’est le drame… sa foulée n’est pas souple, le coureur n’ose pas appuyer sur sa jambe, il boitille et son visage se crispe lorsque le terrain monte fort. Le coureur s’enlise dans sa bêtise, il insiste et continue. Sur son visage vous lisez à tour de rôle : du chagrin et de la colère. Vous serrez un pauvre coussin contre vous, vous attendant à tout moment à voir le coureur s’effondrer dans la neige. Il tient bon mais il court toujours malgré la douleur. Il arrive chez lui couvert de honte dans son chaud manteau tissé de bêtise et rembourrer d’égo mal placé.

Epilogue

Le coureur est assis au soleil il tapote sur son MacBook. Un superbe jeu de caméra vous permet de lire par dessus son épaule. Il rédige un article intitulé : Mon 1 er marathon en 8 semaine de prépa.

Fondu noir et générique de fin

Toute ressemblance avec un personnage existant est totalement volontaire (et ça aurait été bien qu’il regarde ce film avant d’aller courir ce matin…)

Publicités
commentaires
  1. jecoursparis dit :

    j’aime pas cette serie … j’espere tu vais pas rester longtemps avant le TV … bon courage!

  2. Philippe dit :

    Tu viens sûrement d’écrire le meilleur billet de la pomme qui court, mais j’aime pas du tout le scénario de cette fiction :/ Take care…

  3. Samuel Gaude dit :

    Et mince…. :/

    Repose-toi Nico.

  4. maya972 dit :

    Scénario en béton, personnage attachant, le décor est planté !!
    L’intrigue est bien en place !
    On a hâte de lire les épisodes suivants !!
    Nul doute qu’il y aura de superbes rebondissements pour un final en apothéose.
    Superbe idée !!

  5. SebRom dit :

    Ou est le bouton « I hate! » ????
    C’est un très mauvais téléfilm que tu nous racontes et tu vas faire le plaisir de vite aller consulter ce qui passe sur les autres chaînes et zappeur sur « Urgences » ou plutôt « le journal de la santé » car ce scénario est tout glauque, malgré la superbe plume que le sert…

  6. vinvin20 dit :

    Une belle mise en scène pour cette série psycho-dramatique. Maintenant il va falloir vite écrire la suite sous forme de comédie avec une fin heureuse pour le 8 eme et dernier épisode!

  7. lexelfr dit :

    Hummm j’espère que le prochain épisode ne se nommera pas TFL ou une autre saloperie du genre…

  8. Ca reste plus intéressant à suivre que « plus belle la vie ». Pourvu que ca ne finisse pas en « ma prépa marathon en 2 semaines » !!!

    Bon courage en tout cas !

  9. thepinkrunner dit :

    Pas terrible en effet, allez courage il y aura des jours meilleurs 😉

  10. laquathus dit :

    Merci à tous ! ça sent pas bon du tout ! je vais consulter les Kiné/podo/osthéo du coin il faut que j’en trouve un qui ait des affinités avec le sport.

  11. Julien dit :

    elle est nulle ta fiction. j’ai pas aimé du tout… 🙂
    L’hiver est rude en ce moment mais ça va pas durer.
    il est surement plus sage de se contenter de footing cools, de réduire les allures si tu « fractionnes » et de surtout ta récup globale : il me semble tu as bien (beaucoup) enchaînné avec les 3 petits cochons, et les 10km…

    si c’est de la TFL qui se profile, attention à la durée des sorties longues, à augmenter très très progressivement, surtout qu’avec le trail tu as déjà construit une bonne base d’endurance. Pas forcément besoin d’en faire beaucoup plus en ce moment.

    pour l’ostéo, regardes chez running café (http://www.runningcafe.fr/lequipe-de-running-cafe – Fabrice Bedin) j’ai pas « testé » mais c’est pas trop loin de chez toi)

  12. ex-concurrent dit :

    ca reste entre nous prochain raid 19-23sept 2012 pont royal ds le 13.

  13. […] du 8eme j obtenais enfin un rendez vous chez le podologue et un autre chez le Kiné pour traiter la TFL qui me fait tant […]

  14. […] du 8eme j obtenais enfin un rendez vous chez le podologue et un autre chez le Kiné pour traiter la TFL qui me fait tant […]

  15. […] maudite TFL encore inconnue des services le 22 janvier a finalement mis du temps à se soigner. Ce mal que je […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s