Raid GDFSuez / Saintélyon : Test d’aptitude physique.

Publié: 05/08/2011 dans course à pied
Tags:, , , ,

Voilà 2 mois que j’ai pris rendez vous pour faire un test d’effort en vue du raid GDFSuez (prérequis demandé par l’employeur) et pour savoir si j’étais en mesure en faire la Saintélyon. Ce rendez vous a été très instructif. Débriefing !

La semaine précédente j’avais lu les billets de luc et de bob à propos de la VO²Max et autres test qui permettent d’évaluer son état de forme et sa capacité sportive. Des articles très intéressants que je vous recommande (après avoir lu le mien bien sur :p )

Malgré une grosse fatigue liée à ma sortie longue de la veille et une nuit très courte suite à un TGV retardé pour mon retour de week-end. Bref ce réveil très matinal ne jouait pas en ma faveur. L’accueil très chaleureux de l’équipe médicale du centre  de médecine du sport de la CCAS à Paris gonflait mon moral à bloc pour attaquer les premières épreuves. Après une phase administrative et un examen de la vue j’entamais un test de Ruffier Dickson : ce test est très simple, il consiste à prendre le rythme cardiaque avant/pendant et après un effort. J’effectuais ce test de 30 flexions en 45secondes sans problème.

Rythme cardiaque au repos (avant) : 42 pulsations par minute

Juste après les 30 flexions : 96

1 minute après : 60

2 minutes après : 48

La conclusion de ce test est que ma forme est bonne … c’est rassurant 😀

Le second test va me permettre de connaitre ma capacité vitale fonctionnelle (volume recueilli lors d’un expiration forcée). Il suffit de souffler dans un spiromètre et la machine calcule votre capacité respiratoire. La mienne est de 5.6 litres

Le troisième test est peu flatteur. Passage sur une balance (83,3kg) puis mesure grâce à une pince à plis cutanés.

C’est assez gênant de se voir pincer ainsi surtout lorsqu’on complexe un peu. Après cette épreuve et un savant calcul, que je laisse aux experts, mon pourcentage de graisse est de 16,5%. C’est loin d’être parfait mais c’est mieux que ce que me donnait ma balance de la maison (22% !!)  Ce qui conclue à un équilibre satisfaisant entre mon taille et mon poids.

Après ces tests le docteur Tardivel me recevait en entretien. Nous avons beaucoup parlé de mon lymphome mais aussi de mes entrainements et de mes objectifs. Mais aussi de mon alimentation et de beaucoup d’autres choses. Son rapport, que j’ai reçu par lettre 2 jours après, est vraiment très complet et personnalisé. Cela permet de se recentrer et de travailler sur des points précis.

Après avoir discuté, nous passons aux choses sérieuses.

Une fois bardé de capteurs je m’installe sur un vélo semblable à celui de la photo. Et me voilà parti pour du vélo enfin du cycloergomètre !

Par palier de difficulté progressive j’adopte un rythme de pédalage sous les instructions et encouragements de l’ infirmière. J’ai les jambes lourdes et mes coups de pédale ne sont pas francs. Je m’accroche et continue. Après 15 minutes d’effort cela devient très dur je serre les dents pour un dernier palier de 2 minutes.

Voici le rapport de l’épreuve :

Hormis la pression artérielle un peu trop élevée sur le palier 7. Il n’y a rien à signaler.

Ce test a aussi permis de façon indirecte et de calculer ma VO2 max (consommation d’oxygène maximale) c’est à dire ma possibilité à tenir à effort de 2 à 3 min. Le résultat est décevant 3,7 l/min soit 44,4 ml/kg/min ce qui se situe un petit peu au dessus de la normale chez l’homme.

Le docteur me reçoit de nouveau et me présente les résultats du test précédent. Il est confiant pour mes prochaines épreuves mais me demande de diminuer la difficulté de mes sorties longues et d’augmenter mon travail en semaine.

Son rapport plus complet m’a permis de rédiger cet article mais je n’ai pas pu tout retransmettre. J’ai encore de nombreuses informations à traiter.

Voici pour conclure ses recommandations sportives :

  • du « seuil » accélération fragmentée en 2/3 séquences de 10-15min
  • une sortie longue de 15-25km avec, éventuellement, passage en terrain un peu vallonné sur 10-2àmin à mi-parcours
  • du fartleck sur une séance courte (4(-60min avec l’échauffement et le retour au calme)
  • une sortie vélo pouvant remplacer la sortie longue de course à pied surtout dans le cadre de la préparation au RAID
  • intégrer des récupérations (1 semaine toutes les 3-4semaines pendant laquelle vous diminuez intensité et quantité de séances)
  • Échauffement et retour au calme à chaque entrainement
  • Renforcement musculaire et étirement régulièrement.

Des conseils que je vais tacher d’intégrer dans ma préparation.

Publicités
commentaires
  1. Philippe dit :

    ton rythme cardiaque est très bas et le coeur semble vite redescendre après la série de flexions, ce qui lui confère de bonnes facultés de récupération. les conseils du doc sur la répartition des séances me parait judicieux. tu devrais arriver en bonne forme le jour J 🙂
    j’ai jamais subi l’épreuve de la pince. c’est marrant de voir un tas de technologies débarquer dans nos vies (genre le wifi 100Mo ;)) alors qu’on continue à mesurer et calculer le taux de graisse avec une vulgaire pince 🙂

  2. La récupération est excellente, mais effectivement la Vo2max est basse. Avec ce nouveau programme, elle ne pourra que croître. Merci pour la mention. Content que ce billet t’as plu. J’envisage courir la Saintélyon dans quelques années, c’est obligatoire ce certificat médical pour cette course ? Merci en avance.

  3. doune dit :

    Hello !

    Lorsque je m’étais penché sur les performances croisées entre les différents sports à partir de la VO2Max, j’étais tombé sur cet article :

    http://coursensavoie.1fr1.net/t2536p50-evolution-du-ski-alpinisme

    (qui m’a permis d’évaluer ma performance relative lors de ma seule experience en ski d’alpi… bref, c’est pas le sujet)

    A la lecture de l’article du forum, il devient clair que l’on ne peut pas réduire une possible performance à la simple valeur de VO2Max.

    D’ailleurs, tu trouveras sur le net des tableaux qui montre que la valeur de ta VO2Max est incompatible avec tes perfs sur 10km…
    (par exemple ici : http://onlinexav.fr/tri/2_infos_diverses/tableaux-des-allures-course-a-pied/ )

    Le meilleur moyen de calculer sa VO2max est encore de la mesurer dans le sport de prédilection que l’on pratique régulièrement, et non de l’estimer à partir d’une VMA mesurer par le test Vameval ou tout autre test du genre…

    Puis ne te prends pas la tête avec ça, tu as le droit de faire le Raid GDF (je t’envie…) et la SainteLyon, c’est pas le principal ?

    @Luc : pas besoin de ce genre de tests pour faire la saintélyon, juste un papier du medecin comme quoi tu as le droit de pratiquer la course à pied en compétition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s