Il y a des lieux qui vous font vite oublier tous les autres …

Publié: 27/06/2011 dans CamelBak, course à pied, Equipement, Hoka, Nike running, run, running

Ce week end ma femme et moi nous nous échappions de notre vie parisienne pour 3 jours à Giens près de Toulon.

Une visite à vélo sur l’ile de Porquerolles allait conditionner ma sortie running du week end et j’y retournerais le lendemain.

Le soir je confectionnais mon sac à dos minutieusement car une fois remplit avec 1,5L d’eau le CamelBak Rogue ne propose plus trop de place. J’emportais donc en plus :

– une bouteille d’eau de 50cl

– Un kit de premiers secours

– Mes mulebars

– Papier d’identité, quelques euros et une casquette.

Je rajoutai mentalement à ma wishlist un sac à dos plus grand.

Me voilà parti par le bac de 8H30 vers l’ile de Porquerolles. Nous sommes samedi et mon accoutrement de runner choque un peu par rapport au look des vacanciers qui partent picniquer sur l’ile. J’étudie la petite carte que j’ai pu trouver des chemins l’ile car les cartes détaillées sont vendues 2euros sur place. Je retiens mentalement les quelques noms des étapes (point de vue) par lesquels je souhaite passer.

Ma montre Nike GPS ne mettra que 3seconces pour trouver le GPS contre les 3/4minutes habituelles sur Paris. Je partais sur un chemin de poussières très roulant. Malgré mes repérages je vais perdre beaucoup de temps aux intersections à m’assurer à l’aide de carte que je prends bien les bonnes routes. Je me retrouve très vite seul mais  je croise quelques randonneurs bien équipés parti beaucoup plus tôt. Les cigales m’accompagnent déjà et l’alternance du décor parfois couvert ou dégagé rend le parcours très agréable mais le meilleur restait à venir.


De nombreux points de vue à couper le souffle vont égailler mon parcours solitaire. J’avançais par petits tronçons de 2km entre chaque. ça monte vraiment fort et c’est difficile de courir d’autant plus que le mercure monte aussi. Je bois énormément et je crains d’être à sec rapidement.

Pendant certaines pauses je discute avec des randonneurs, j’en ai même croisé qui m’ont vu partir de l’hotel le matin mais qui n’auraient jamais parié qu’ils me retrouveraient sur l’ile quelques heures plus tard.


Apres 2 heures de course je prévois d’attaquer la seconde moitié de l’ile mais mon camelbak est vide. Je décide donc de courir jusqu’au port pour me ravitailler et repartir pour l’autre moité. Les jambes sont lourdes et la chaleur oppressante heureusement ça descend jusqu’en ville et je déroule tranquillement en apréciant ce répis. Ma course s’arreta net en croisant ma femme qui allait à la plage chargée d’un copieux picnique… j’ai eu beau mettre en oeuvre toute ma volonté mes jambes refusaient de repartir et je finissais la journée les pieds dans l’eau encore fraîche de la méditerrannée… pas facile la vie !

J’aimerai beaucoup revenir pour refaire ce tour complet ! Mais pas seul cette fois ! Avis à bon entendeur 😉

PS: Mes Hoka ont été impeccable sur les chemins et les montées escarpées je suis vraiment très content !

Publicités
commentaires
  1. runmygeek dit :

    ca me donne des idées de futurs balades ça
    Merci à toi

  2. Un bon 2 heures d’exploration de l’île et avec de belles photos.

  3. Clara dit :

    J’adore Porquerolles, j’y suis allée il y a quelques années pour un colloque, c’était top !

  4. maya972 dit :

    Superbe endroit !! Je te comprends !!!

  5. Philippe dit :

    la possibilité d’une presqu’ile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s